Prostituee Creil

Le film “Creil Prostitute” (2020) présente une scène extrêmement réaliste et dérangeante qui rappelle l’histoire vraie du meurtre de Marie-Thérèse Duvivier. Le film est basé sur un livre du même nom de Marie-Thérèse Duvivier qui a ensuite été transformé en film. Dans le livre, une femme du nom de Jean-Marie Leclair (joué par Guy Pierce) est retrouvée morte chez elle, avec son enfant à naître. Son mari a été arrêté et la maîtresse du mari, Marie-Thérèse Duvivier (jouée par Isabelle Adjani), devient suspecte et est également soupçonnée d’avoir tué la mère. Il s’ensuit une situation compliquée qui conduit à un niveau extrême de paranoïa de la part du mari et de sa maîtresse alors qu’ils luttent pour se protéger des soupçons de l’autre.

L’intrigue n’a pas grand-chose à écrire, mais elle fait un excellent travail pour décrire ce que l’on ressent dans une relation avec une femme impliquée avec un criminel, ce qui rend d’autant plus important que les personnages soient aussi crédibles. que possible. Il y a un certain suspense dans le film alors que les deux suspects travaillent ensemble pour trouver le meurtrier. C’est là que la vraie tension entre en jeu: le fait que la seule façon de résoudre ce crime est que l’un des suspects puisse prouver son innocence.

Ce que ce film fait un excellent travail, c’est nous montrer que peu importe la force de quelqu’un, il y a toujours une chance que son conjoint puisse le tuer, surtout s’il s’agit d’un homme. Ce que le film fait très bien, c’est nous montrer que les hommes peuvent se faire tuer devant leurs femmes parce qu’ils sont trop faibles. La scène du mari accusé et de sa maîtresse au poste de police est particulièrement inquiétante. Lorsque la maîtresse demande au mari ce qu’il ressent, il répond: «C’est ma femme». Lorsqu’elle lui dit qu’elle sait qu’il est coupable et qu’il va probablement être déclaré coupable, le mari est obligé d’admettre qu’il est le tueur de la mère. prostituee creil