Rencontre Socrate Aristophane

rencontre socrate aristophane Dans la pièce d’Aristophane, Socrate tente d’expliquer au public athénien à quoi ressemble une réunion d’aristocrates. On leur dit qu’ils sont en présence d’un homme très bon et très sage, à qui ils peuvent confier leurs secrets. Il explique que s’ils veulent être en sa compagnie, ce qu’ils voudront naturellement faire s’il est leur philosophe, ils devront révéler leurs secrets. S’ils le font, il leur dira tout ce qu’il sait sur eux et sur sa propre vie.

Cependant, c’est la représentation d’Aristophane des aristocrates comme corruptibles et perfides qui permet au public de comprendre plus facilement la position de Socrate sur le fait d’être un aristocrate à part entière. Socrate est un aristocrate dans le sens où il vit selon les règles et les principes qu’il a appris de son père. Ce n’est pas un aristocrate au sens où il a une famille. Sa famille le désapprouverait probablement s’il en était un et, lorsqu’il est dans une situation où il doit choisir entre révéler un secret qu’il doit connaître à quelqu’un qui lui tient à cœur, la décision qu’il prend se résume souvent au fait qu’il ne veut pas nuire à la personne qui lui tient à cœur. C’est ce genre de responsabilité éthique qui fait de lui un «bon» aristocrate.

Aristophane est un penseur aristotélicien, et le dramaturge n’était rien de moins qu’un philosophe à part entière. On montre à son public comment les hommes aristocratiques pensent, parlent et agissent. Lorsqu’il est temps de prendre une décision en groupe, ils ont tous tendance à s’entendre sur une seule ligne de conduite. Et quand il est temps de décider en tant qu’individu, chaque personne doit décider séparément si elle est prête à trahir sa propre éthique personnelle, le code moral pour lequel elle a travaillé si dur pour maintenir toute sa vie, juste pour faire partie d’un groupe qu’ils considèrent comme moralement inférieur.